• Photo Par : Charles Deluvio, unsplash

L’immobilier de bureaux : quel avenir ?
Par Ryan Fuld, directeur des acquisitions et de la gestion d’actifs, Amérique et Charles Silvey, associé aux investissements, Londres

Perspectives November 17th, 2020 dans Etats-Unis, L'Europe, Asie

L’avenir du poste de travail et sa place dans l’immobilier de bureau ont été largement remis en cause dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19. La question de la pertinence des bureaux physiques face au recours, à grande échelle, au télétravail, voire même au « Work From Anywhere » (« WFA » ou travailler depuis n’importe où) anime les débats. Pourquoi se contraindre aux navettes domicile – bureau alors que l’on peut travailler efficacement depuis chez soi ? Pourquoi les entreprises continueraient-elles alors à louer autant de surfaces qu’avant la pandémie ?           

Alors que les études sur le télétravail et sa productivité émergent nous pensons que les bureaux resteront essentiels pour l’innovation, la collaboration, le renforcement de la culture d’entreprise, le mentoring et le développement des équipes, mais aussi pour l’image de marque diffusée auprès des clients. Tant de besoins qu’un environnement de travail digital ne saurait combler.

Le télétravail a démontré son efficacité en terme de productivité individuelle et dans le cadre de certains projets d’équipe – pour la réalisation de tâches précises et identifiées. On s’attend même à ce que ces tâches spécifiques soient plus souvent réalisées en dehors des bureaux. Pourtant, la collaboration, la culture et les relations humaines restent des éléments vitaux pour le succès d’une entreprise, pour attirer de nouveaux talents et finalement pour stimuler la croissance.

Cela dit, la flexibilité est une tendance de fond. Dans le monde post Covid, nous pensons que les employeurs proposeront donc de combiner télétravail et présence. La localisation et l’aménagement des bureaux deviendront alors d’autant plus importants. Une entreprise peut envisager de rationaliser et de faire évoluer son portefeuille de bureaux pour combiner un immeuble siège dans une grande ville à proximité immédiate d’un pôle de transport multimodal et des bureaux satellites sur des sites/villes périphériques. La santé et le bien-être dans les immeubles de bureaux seront au centre des préoccupations. Conception innovante, ventilation renforcée, espaces extérieurs vont devenir les normes du marché. 

Les grandes villes-carrefours vont sortir renforcées de cette épreuve. Et des villes comme Londres, Paris et New York continueront d’être des lieux d’implantation majeurs pour des bureaux centrés sur la qualité du design et des aménagements, le bien-être, la collaboration et la flexibilité.


Top